QUI FAIT KALFLO: MARIALISA SANI

femme tient chaussure de luxe graffiti

La marque de chaussure de mode fondée par Thomas Kalflo collabore avec différents spécialistes pour se développer et offrir les meilleurs produits possibles à ses clients. Artisans, graphistes, photographes, autant de métiers essentiels pour créer un univers qualitatif et cohérent. Dans chaque “Qui fait Kalflo” on vous parle d’un de nos partenaires qui nous permet d’avancer sur les nombreux sujets que Kalflo rencontre dans son aventure. Aujourd’hui on parle de Marialisa, qui travaille avec nous sur les questions de production en Toscane.

Pour saisir qui est Marialisa, il faut comprendre l’histoire de sa famille. Son arrière-grand-père, Angiolo Manetti, est un entrepreneur dans l'âme. Il ne s’embarrasse pas d’une formation académique, mais témoigne d’une certaine hyperactivité. Il investit dans des terres, possède une distillerie de liqueur, et aussi une cordonnerie à Florence. La ville des Médicis est en effet un grand centre d’artisanat de luxe, et on y compte de nombreux savoir-faire parmi lesquels la maroquinerie, le textile ou encore la chaussure de luxe pour homme. La chaussure de luxe, voilà ce qui l'intéresse vraiment. Et c’est porté par cette passion qu’il décide en 1937 d’ouvrir une manufacture Via Aretina, à l’est de la ville. Il s’équipe en machinerie adéquate et lance ses premières productions. L’approvisionnement en peaux se fait à Santa Croce sull’Arno, près de Pise, où l’on trouve de nombreuses tanneries Toscanes. Les premiers clients d’Angiolo sont les boutiques locales, puis viennent les militaires.

Chez les Manetti tout le monde travaille et la famille est mise à contribution. Ainsi la fille du fondateur, puis son petit-fils Sauro Sani, prennent pleinement part à l’activité. A partir de 1960 le portefeuille client se diversifie considérablement avec l’arrivée d’acheteurs de grands magasins américains à Florence. La manufacture connaît une forte croissance à cette occasion, et sous l’impulsion de Sauro la famille fonde la marque propre Ducal. Dès 1970 la maison travaille pour des grands noms de la mode comme Hermès, Gucci, Prada ou encore le voisin Salvatore Ferragamo.

C’est dans les années 80 que Marialisa, fille de Sauro, commence à travailler pour l’entreprise familiale. C’est difficile de donner une date précise parce que comme elle l’explique: elle a grandi entre les souliers et les peausseries. La confection de chaussures fait partie de sa vie pour aussi loin qu’elle s’en souvienne. Marialisa s’implique dans tous les sujets qui concernent la manufacture et la marque Ducal. Mais le domaine qui l'intéresse vraiment c’est la création. Avec les années 90 viennent les collaborations avec le marché japonais, très friand des créations de Marialisa. Ainsi Ducal sera représenté chez Isetan où encore Tomorrowland pour ne citer qu’eux.

Marialisa est donc la 4ème génération à diriger l’entreprise fondée par son arrière grand père Angiolo, et ce à partir des années 2010. Elle profite de la riche expérience de sa famille, et connaît les meilleurs façonniers et fournisseurs du pays. Son entreprise a vu passer les époques, les formes et les styles, et cet héritage se retrouve Via Aretina, où se situent toujours les bureaux de la marque.

En 2018, Marialisa et moi nous rencontrons par l’intermédiaire d’un ami commun. Je venais d’achever mon cursus de botterie à Florence et recherchais un stage pour mettre en pratique ce que j’avais appris pendant ma formation. Ça clique immédiatement entre nous et on collabore pendant les mois qui suivent sur deux collections pour la marque Ducal. A l'issue de mon stage je décide de rentrer en France pour commencer le projet Kalflo. Cependant nous restons en excellent terme avec Marialisa, vers qui je me tourne quand commencent à se poser des questions de productions.

Marialisa devient alors une sorte d’agent pour Kalflo, et permet à la nouvelle marque de chaussure pour homme de rencontrer les partenaires avec qui construire le projet. Tanneries, joailliers, textile, coupe, piqûre, montage, travail de pied: elle les connaît tous et elle facilite grandement la communication et la coordination des différents corps de métier. Aujourd’hui chaque paire passe entre ses mains expertes. Beaucoup d'artisans qui travaillent sur les produits Kalflo sont également impliqués sur les produits de Ducal. Ce qui lui plait dans le projet? C’est très jeune, c’est rafraichissant, et c’est très différent de ce qu’elle fait avec Ducal par ailleurs. Marialisa et moi nous entendons très bien et elle adhère à l’état d’esprit général de l’entreprise. Une affaire qui roule donc. D’ailleurs chez Kalflo, le modèle qui lui plait le plus, c’est la bottine Notorious, dans sa version Beef n’ Brocoli (sortie en Octobre).

Quand elle ne vit pas chaussure Marialisa se passionne pour l’art et les galeries qu’elle fréquente assidûment. Lecture, décoration, mobilier, elle aime le raffinement, comme toute florentine qui se respecte!

Bref on est vraiment super heureux chez Kalflo de collaborer avec quelqu’un d’aussi professionnel et qui porte un héritage historique dans l’univers de la chaussure de luxe pour homme. Grâce à Marialisa nous produisons un produit de très haut niveau digne des plus grandes maisons de mode.

 

Restez branchés sur notre blog pour d’autres anecdotes sur l’univers de la chaussure pour homme.